Embaucher ou ne pas embaucher : telle est la question

Je ne vous apprends probablement rien en affirmant que l’entrepreneur aime généralement embaucher.  Nous sommes des optimistes de nature, une qualité essentielle pour réussir en affaires. Il n’est donc pas difficile de mettre les objections de côté, et particulièrement quand vient le temps de faire quelque chose que l’on perçoit comme positif pour notre entreprise.  Pas assez de revenu pour soutenir le salaire d’un nouvel employé à long terme? Il nous permettra de faire plus d’argent! On rencontre quelqu’un de talentueux, mais on n’a rien de concret à lui proposer dans l’immédiat? Tant pis : on lui trouvera bien du travail en temps et lieu!

Cette mentalité a longtemps été dominante dans le domaine de l’entrepreneuriat, et persiste encore à bien des égards. C’est à mon avis un piège.

J’aimerais à ce sujet partager avec vous aujourd’hui deux règles d’or tirées du livre Rework. Cet ouvrage à contre-courant remet en question plusieurs des principes dits « traditionnels » de la gestion d’entreprise, et connait beaucoup de succès depuis sa parution. À raison : il est rédigé par 37Signals, une entreprise spécialisée en développement de logiciels qui joint l’acte à la parole et dont le succès témoigne de la valeur de leur approche. Voici donc ces deux règles.

Faites-le d’abord vous-même

Cette règle me rappelle mes années dans l’armée. J’avais alors l’ambition de devenir officier, d’avoir sous mon commandement mes propres soldats. Mais pour y parvenir, je devrais moi aussi, comme tous les dirigeants dans l’armée, compléter l’entrainement de base.

Pourquoi? En raison d’un principe militaire fondamental, qui existe d’ailleurs depuis des siècles : avant de mener, il faut d’abord pratiquer. Comme les soldats que je dirigerais éventuellement, j’aurais moi aussi à ramper au sol, à suer, à creuser des tranchées. De cette manière, je comprendrais précisément ce qu’impliqueraient mes ordres. Je serais à même de juger de leur difficulté. Encore plus : je gagnerais en crédibilité et en respect auprès de mes soldats.

C’est exactement la même idée qui se transpose en entreprise.  Comme l’explique Rework, débutez par occuper tous les rôles. Vous ne connaissez pas la comptabilité? Apprenez. Vous n’avez jamais fait de marketing? Il n’est pas trop tard pour commencer. Le temps que vous perdrez dans les premières semaines sera aisément équilibré par l’expérience que vous gagnerez. Ce qui m’amène à la deuxième règle…

Engagez lorsque vous souffrez

C’est la suite logique de la première règle. Engager devrait toujours être la dernière option, celle qu’on choisit quand toutes les autres ont été épuisées. Les entrepreneurs pensent souvent à tort que chaque rôle dans leur entreprise devrait être occupé par un employé. C’est faux. Portez plusieurs chapeaux, et n’engagez qu’en cas d’absolue nécessité, lorsque vous n’êtes plus capable de répondre à la demande.

Avez-vous remarqué à quel point ces deux règles semblent intuitives et logiques, lorsqu’on prend le temps de bien y réfléchir? Mais remarquez également à quel point il est rare de les voir respectées en pratique. Matière à réflexion!

Surveillez le blogue, je continuerai à partager avec vous des extraits de Rework dans de futurs billets.

Publicités

3 réflexions sur “Embaucher ou ne pas embaucher : telle est la question

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s